Jouer

Un chien adulte a besoin de jouer mais c’est lorsqu’il est chiot que vous allez lui apprendre les règles du jeu. La base à ne jamais oublier : VOUS prenez l’initiative du début et de la fin des divertissements. L’adulte qui se rue sur vous pour faire des cabrioles ou qui vous apporte sa balle de façon insistante, c’est marrant mais prouve un comportement de dominance à votre égard.

Tout commence donc avec votre bébé qui doit jouer mais sans excès (il est capable de dormir 20 heures par jour – de temps en temps j’aimerai être un chiot, je l’avoue !!).

Pendant ces séances de jeu, le chiot doit apprendre à ne pas dépasser certaines limites et à contrôler sa mâchoire. S’il s’énerve, mordille les mains, tiraille les vêtements ou refuse de poser la balle, vous devez stopper immédiatement en détournant votre regard et en vous éloignant. Crier ne ferait que l’énerver encore plus.

Pour le contrôle de la mâchoire, je laisse les chiots me mordiller. Dès que cela devient trop fort, je donne une tape sur le museau en disant non et je remets ma main dans leur gueule. Le chiot, un peu surpris, ne sait pas ce que je lui demande et remords plus fort : re claque. Au fur et à mesure de ce petit jeu, il va faire la relation avec la force de sa morsure et l’arrivée de la punition et saura s’arrêter à temps. Ainsi vous obtiendrez un chiot et plus tard un adulte avec lequel vous pourrez avoir des jeux de mains jamais dangereux et parfaitement contrôlés.

N’oubliez pas que la mâchoire de votre chiot n’est terminée qu’à 7 mois. Donc en attendant aucun jeu de traction avec un chiffon ou autres bâtons, cela pourrait provoquer un prognathisme (écart entre les mâchoires) définitif, pas gênant pour le poilu mais lui refusant la confirmation.

Auteur de l’article : Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.