Conseils d’Education

Travailler toujours dans le calme et pas en vitesse, entre 2 courses ou lorsque la maison est remplie de monde, ne sautez pas les étapes : n’allez pas dans les champs pour le rappel s’il n’est pas fait dans le jardin, n’apprenez pas le coucher avant le assis, ne progressez pas tant que vous n’êtes pas satisfait des bases, récompensez toujours pour une bonne action et ayez un visage souriant et heureux : un chien n’a pas besoin d’apprendre à s’asseoir pour vivre, il ne le fait que pour vous faire plaisir : alors montrez lui !!

Les ordres doivent être donnés de façon courte et précise, il faut être convaincu que votre compagnon doit vous obéir ; votre conviction passera dans l’intonation de la voix et votre Bernois saura qu’il a affaire au chef. Avec les phrases du genre : « viens mon Loulou, voir maman, viens t’asseoir ! », Loulou comprendra que maman peut toujours attendre !!!

Pour attirer un chiot récalcitrant, rien de tel que se mettre accroupi et l’appeler d’une voix enjouée. Il faut lui donner envie de revenir vers vous – même si l’on est en retard ou qu’il pleut !

 Ne désespérez pas devant un chiot de 4 mois qui s’oublie dans la maison de temps en temps ou un ado de 9 mois qui ne revient pas au rappel immédiatement. Par contre sévissez sévèrement si, de façon manifeste, il vous nargue. Il faut toujours avoir à l’esprit : quel est l’âge de mon bébé et que peut-il faire à cet âge ? Un bernois de 5 mois reste un chiot même s’il fait 30 kilos.

Un Bouvier Bernois passe sa vie à vous faire plaisir, l’éducation sera donc facilitée par le biais des récompenses et des démonstrations affectives. En cas de rébellion ou de crise d’ado un peu marquée, on peut faire comme les mères : prendre le chiot par le cou et le secouer sèchement en criant fort ou le retourner sur le dos pour le mettre en position de soumission et rester ainsi jusqu’au retour au calme.

Si vous possédez déjà un animal plus âgé, laissez-lui ses prérogatives et ne donner pas de privilèges au chiot, la mauvaise entente s’installera aussitôt. Laissez plutôt l’ancien se débrouiller et faire l’éducation du jeune.

Si vous avez plusieurs chiens, ne les traitez pas tous de la même manière. Une meute de chiens ou de loups est hiérarchisée donc il y a un chef, un sous-chef, un sous-sous-chef, ……. Le dominant doit être caressé, toiletté ou sorti en promenade le premier.

Dans le même état d’esprit, il ne faut jamais gronder le dominant si un dominé est venu lui chercher des noises. Par exemple, si un chiot mord un chien plus âgé : c’est le petit qui doit être puni afin de lui montrer que l’on ne transgresse pas les  » lois » ainsi. C’est assez difficile à appliquer car nous sommes toujours du côté du plus faible mais il faut se faire violence et renvoyer le dominé dans ses pénates.

Le sens d’un mot s’acquiert par apprentissage, le ton de la voix et la gestuelle vont faire comprendre à votre chien ce que vous attendez de lui. Rappeler son chien en étant en colère ou mettre la main dans la gamelle d’un chien dont on a peur créent une situation de  » non-sens ».

La période de détachement est capitale pour l’équilibre du futur adulte. Vers 6 mois, la mère va refuser que ses chiots dorment à son contact, les exclure de ses jeux ; elle leur apprend à devenir indépendants. Vous devez absolument faire la même chose en faisant comprendre à votre chiot que certaines choses ne sont plus permises.

Auteur de l’article : Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.